pourquoi 
VISITer SUMATRA

COMMENCEZ VOTRE AVENTURE DANS LA FORÊT DE TROPICALE DE SUMATRA

Le parc national du Gunung Leuser est l'une des forêts tropicales les plus riches d'Asie du Sud-Est et est situé au nord de Sumatra, en Indonésie. Désigné comme site du patrimoine mondial de l'UNESCO et inscrit sur une liste des sites du patrimoine mondial en péril en 2011, le parc national du Gunung Leuser couvre environ 1095000 ha dans le nord de Sumatra et compte une biodiversité parmi les plus diverses du monde en abritant des milliers d'espèces d'animaux, d'insectes et de plantes indigènes. Cette incroyable forêt tropicale abrite également des espèces menacées et protégées comme le tigre de Sumatra, le rhinocéros, le loris paresseux pygmée, l'éléphant et bien sûr les merveilleux habitants de la forêt, les orangs-outans de Sumatra!

Une forêt tropicale à la biodiversité unique

La forêt tropicale couvre environ 1.095.000 ha et culmine à 3.404 m avec le sommet du Leuser qui a donné le nom au Parc National ! Son écosystème unique cache des rivières, des volcans et des lacs. Cette forêt tropicale est la plus riche en biodiversité d'Asie du Sud-Est avec une faune et une flore exceptionnelles. Il accueille environ 750 espèces animales différentes - plus de 200 mammifères, 580 oiseaux, 300 reptiles et amphibiens. C'est le seul endroit au monde où vous pouvez voir les grands mammifères comme le Tigre de Sumatra, le Rhinocéros de Sumatra, l'Elephant de Sumatra et bien sûr les Orangs-Outans de Sumatra. Parmi ces 200 espèces de mammifères, il y a 8 espèces de primates vivant dans la jungle : le Siamang, le Semnopithèque de Thomas, le Gibbon à mains blanches, le Macaque à queue de cochon, le Macaque à longue queue, le Semnopithèque à coiffe et le Loris paresseux pygmée. Le parc national du Gunung Leuser possède également une énorme richesse en terme d'espèces végétales. La flore contient environ 10 000 espèces végétales, dont les spectaculaires Rafflesia Arnoldi et Amorphophallus Titanum, la plus grande et la plus haute fleur du monde.

La menace des plantations de palmiers à huile

Le magnifique parc national du Gunung Leuser est un site du patrimoine mondial de l'UNESCO (classé en 2004). En 2011, il a été placé sur la liste des sites du patrimoine mondial en péril. Les scientifiques estiment que 98% des forêts indonésiennes seront détruites d'ici 2022 et Greenpeace estime que l'Indonésie détruit environ 51 kilomètres carrés de forêts chaque jour, ce qui équivaut à 300 terrains de football par heure. Les plus grandes menaces pour la forêt tropicale du Nord de Sumatra sont bien sûr les plantations de palmiers à huile, les concessions minières et le développement routier induit, l'empiètement agricole mais aussi l'exploitation forestière illégale et le braconnage. Ces dernières années, des efforts ont été entrepris à des fins de conservation, notamment des tentatives de création de forêts communautaires ainsi que d'autres activités de développement communautaire, et de nombreuses forêts tropicales sont maintenant sous la protection du gouvernement. Cependant, l’extinction d’espèces endémiques, en particulier les plantes et certaines des espèces animales les plus menacées au monde, reste une grande menace!

Accueil de nombreuses espèces menacées

Les 1 095 000 hectares de forêt tropicale humide qui composent le parc national du Gunung Leuser sont l'un des derniers endroits d'Indonésie où vivent tous les rhinocéros, tigres, éléphants et orangs-outans de Sumatra, de plus en plus menacés. En raison des menaces croissantes (déforestation, dégradation des forêts, perte d'habitat, etc.) pour les écosystèmes de la forêt tropicale de Sumatra, toutes ces espèces menacées et autres espèces de faune et de flore pourraient disparaître dans les années à venir.

Visiter Bukit Lawang, un bon moyen pour préserver la forêt tropicale !

L'UNESCO et le Parc National du Gunung Leuser collaborent pour améliorer les conditions du parc national du Gunung Leuser et les capacités locales pour le développement du marché de l'écotourisme, ainsi que pour promouvoir le parc national en tant que destination internationale d'éco-tourisme. L'exemple de Bukit Lawang a montré que le tourisme peut faire une différence en changeant l'attitude des communautés envers la forêt tropicale. Une fois que les communautés locales commencent à perrecevoir les contributions de la présence du tourisme, elles soutiennent et protègent la biodiversité dans le parc national et réduisent considérablement les activités illégales dans ces zones.

Rendez-nous visite pour PRÉSERVER la forêt tropicale

Les "gens de la forêt"

L’orang-outan est le plus grand mammifère arboricole du monde et signifie « peuple de la forêt » (orang signifie peuple et Hutan signifie forêt) en indonésien. Il n'y a que deux espèces d'orang-outans dans le monde, tous deux situés en Indonésie : le Pongo Abelli vient de Sumatra et le Pongo Pygmaeus de Bornéo.

S'ils sont appelés « les gens de la forêt », c'est parce que les orangs-outans partagent 96,5% de leur ADN avec Hommes ! En effet, si vous croisez leur regard, vous le remarquerez directement !

 

  • Ils passent 95% de leur temps dans la forêt tropicale humide et ont adapté leur mode de vie en fonction des changements de la canopée. Ils passent la plupart de leur vie à la cime des arbres et grimpent de branche en branche. Les orangs-outans peuvent parcourir plusieurs kilomètres par jour lorsqu'ils cherchent de la nourriture. C'est la raison pour laquelle ils font un nouveau nid chaque nuit dans un autre arbre. Ils mangent principalement des produits végétariens et des insectes. Les orangs-outans aiment les feuilles et les fruits, mais ils mangent aussi souvent des œufs d'oiseaux, des termites ou des fourmis.
     

  • Par rapport à d'autres espèces de primates, ils sont solitaires et ont une interaction sociale minimale, se réunissant généralement uniquement pendant la saison des amours ! L'intervalle entre les naissances le plus long de tous les animaux terrestres est celui des orangs-outans, car ils donnent naissance à un seul bébé qu'une fois tous les 8 ans. Le bébé orang-outan reste avec sa maman jusqu'à l'âge de 7 à 10 ans.
     

  • Une femelle orang-outan n'aura généralement pas plus de 3 bébés dans sa vie ! Adultes, les orangs-outans males de Sumatra mesurent environ 1,4 mètre et peuvent peser jusqu'à 80 kilogrammes. Les femelles sont plus petites, mesurant 90 cm - 1 m et pesant environ 40 kilogrammes. Les orangs-outans ont une longue vie par rapport aux autres primates car ils peuvent souvent vivre environ 45 ans à l'état sauvage.

    Nos guides vous vous donneront plus d'informations sur cette espèce étonnante lors de votre trek !

Une espèce en voie de disparition

L'Union internationale pour la conservation de la nature répertorie les orangs-outans de Sumatra comme une espèce en danger critique d'extinction. Avec moins de 6500 orangs-outans de Sumatra vivant à l'état sauvage, les estimations actuelles suggèrent qu'ils pourraient être la première grande espèce de primate à s'éteindre dans le monde !

Les orangs-outans de Sumatra vivent dans la forêt tropicale, ce qui les rend vulnérables car la perte d'habitat est de loin la plus grande menace pour eux, mais ils sont également menacés par d'autres activités humaines. Voici les différentes menaces auxquelles ils sont exposés :

 

  • L'expansion des plantations non durables de palmiers à huile est la menace la plus importante pour leur survie car elle détruit la forêt tropicale, leur habitat naturel ! En effet, d'immenses zones de forêt tropicale sont détruites et converties en immenses plantations de palmiers à huile. L'huile de palme est utilisée par de nombreux fabricants et est l'huile végétale la plus consommée sur la planète. Il peut être identifié dans la moitié de tous les produits industriels vendus dans les supermarchés, de la pâte à pizza et des nouilles instantanées, au détergent, au shampooing, au rouge à lèvres et au bio-carburant. Dans une tentative de lutte contre le réchauffement climatique et le changement climatique, il a également été suggéré que l'huile de palme peut être utilisée comme biocarburant MAIS la quantité de dioxyde de carbone libérée par la conversion des forêts en plantations industrielles est 10 fois supérieure à celle libérée par la combustion de combustibles fossiles. De plus, il détruit l'habitat naturel de l'orang-outan, ce qui le rend encore plus en danger d'extinction ! Greenpeace estime que l'Indonésie détruit environ 51 kilomètres carrés de forêts chaque jour, soit l'équivalent de 300 terrains de football par heure, laissant les orangs-outans sans abri et ils sont d'ailleurs souvent trouvés errants en dehors des zones protégées, dans des forêts gérées par des sociétés de bois, d'huile de palme et d'exploitation minière.
     

  • Une autre menace majeure pour les orangs-outans est l'exploitation à la fois légale et illégale du bois car elle contribue à endommager leur habitat naturel. Le commerce des animaux de compagnie contribue également à leur déclin même si de nombreux efforts sont déployés par les organisations pour réduire cette tendance. La capture de bébés orangs-outans pour le commerce des animaux de compagnie a principalement lieu lorsque les sociétés détruisent et brûlent la forêt tropicale pendant la conversion des terrains en plantations de palmiers à huile. La mère Orang-outan doit être tuée pour avoir son bébé car elle ne l'abandonnera JAMAIS volontairement ! Les orangs-outans sont souvent gardés comme animaux de compagnie par les populations rurales locales mais aussi par les politiciens et le personnel militaire/policier, même s'il est interdit par la loi indonésienne de posséder un orang-outan.
     

  • L'exploitation illégale de l'or alluvial, de la silice et du quartz devient également une menace importante pour le parc national indonésien et donc pour les orangs-outans.
     

  • Les incendies de forêt (pour défricher les terres pour les plantations de palmiers à huile, induits par l'homme ou incontrôlés) ont également un effet dévastateur sur l'habitat des orangs-outans. Lors des terribles incendies de 1997-98, la population d'orang-outan de Bornéo a diminué de 33% en un an !

Bukit Lawang & son ancien programme de réhabilitation

À Bukit Lawang, entre 1973 et 1991, environ 230 orangs-outans ont été ramenés de captivité dans la forêt dans le cadre d'un programme de réhabilitation. Ils on été relâchés dans la forêt primaire et sont pour la plupart tous redevenus sauvages. Cependant, certains d'entre eux restent semi-sauvages et continuent de revenir dans la partie de la forêt proche du village.

REJOIGNEZ L'UN DE NOS TREKS ÉTHIQUES POUR RENCONTRER DES ORANG-OUTANS SEMI-SAUVAGES ET TOTALEMENT SAUVAGES !

Suivez nos règles lorsque vous entrez dans la forêt tropicale et lorsque vous rencontrez des orangs-outans !

suivez-nous

nos partenaires

tngl.png
HPI.png
BLT-photo.jpg
Escapewithpro-logo-192x192-transparent.p
gemtrack.png
travel4purpose.png

ils parlent de nous

cropped-cdeec4b60e7115887204d14c65d8d066
Capture d’écran 2020-04-15 à 15.49.40.
Capture d’écran 2020-04-15 à 16.01.02.
Capture d’écran 2020-04-15 à 16.08.00.
Capture d’écran 2020-04-15 à 15.57.13.
blog-voyager-sa-vie.png

​© 2018 by Sumatra Orangutan Explore.

43415139_1004476999760365_62932621926617